Articles Nutrition

Les différents aliments lipidiques

on

Bonnes ou mauvaises graisses ? Dans la multitude d’aliments lipidiques qui s’offrent à nous, comment choisir ceux qui seront meilleurs pour notre santé ?

Les graisses solides

Un peu de vrai beurre n’est plutôt pas mauvais pour la santé surtout quand on le mange le matin. Les beurres allégés sont des produits industriels dans lesquels sont mélangés artificiellement du beurre et de l’eau.

Les margarines à base de tournesol exclusivement sont à éviter à cause de la présence justement exclusive d’oméga 6.

Les graisses d’oie ou de canard ont un profil en acides gras moins bon que les huiles mais meilleur que le beurre et les margarines et supportent bien les hautes températures.

Le beurre

Alors que les huiles ne contiennent que des lipides, le beurre contient d’autres éléments et en particulier un peu d’eau. Il contient de la vitamine D et surtout de la vitamine A et du béta-carotène. Le beurre contient 85% de graisses qui sont essentiellement des graisses saturées. Il contient aussi beaucoup de cholestérol.

La cuisson du beurre entraîne la destruction des vitamines et la création de composs chimiques irritants et même cancérigènes.

La graisse d’oie

Elle est très riche en AGMI et possède une quantité d’AGPI non négligeable. Elle ne contient pas plus de cholestérol qu’un beurre allégé. Cette graisse reste bien sûr très calorique.

Margarines et pâtes à tartiner

Ce sont des produits issus d’une transformation industrielle. Elle ne contient pas de vitamine A et D naturelles. La quantité d’AG essentiels est faible.

La crème

La crème est plus un laitage qu’un corps gras. Elle n’apporte que des mauvaises graisses.

Les huiles végétales

Les huiles vierge de première pression à froid sont beaucoup plus riches en AG essentiels.

Les huiles riches en Oméga 3 sont : huile de colza, de soja ou de noix. Elles sont à privilégier.

Les huiles contenant des oméga 6 sont : huile de tournesol, de maïs, de pépins de raisin ou huile de palme. Leur intérêt est limité pour la santé.

L’huile d’olive n’apporte ni oméga 6, ni oméga 3 mais est riche en oméga 9 et supporte bien les hautes températures.

Huile d’arachide

Elle est riche en AG mono-insaturés mais relativement pauvre en AG poly-insaturés.

Huile de colza

Elle présente un très bon équilibre en AG et surtout 8% d’oméga 3.

Huile d’olives

Elle contient très peu d’AG poly-insaturés mais c’est la plus riche en AG mono-insaturés.

Huile de tournesol

Elle contient beaucoup d’AG poly-insaturés mais très peu d’oméga 3.

La végétaline

C’est une huile tirée du coco (coprah).

Elle est presque exclusivement constituée d’AG saturés.

 

Références :

Dr Eric Ménat – « Dictionnaire pratique de la diététique » – Edition Grancher

Dr Eve Villemur Dr Eric Ménat – « Maigrir avec la nutrition comportementale » – Editions Thierry Souccar